Le domaine de Filoli Le domaine de Filoli (S. Thoumsin)

Filoli Fight Love Live

Il était une fois dans l’ouest, une bien belle demeure et un magnifique parc qui changeait au fil des saisons. Cet été là, il s’était paré d’or et de feu pour souligner les reflets des bassins qu’un vent léger faisait onduler presque imperceptiblement. Le ciel était gris et les nuages du Pacifique caressaient les collines.

C'est ici que débute notre voyage à la conquête du lointain eldorado. Enfin c’est ici qu’il commencera pour vous avec la découverte de Filoli « Fight-Love-Live », un domaine situé à une trentaine de miles au sud de San Francisco.

Le nom étrange de la propriété, naquit de la combinaison des deux premières lettres des mots clefs du credo de son propriétaire « Fight for a just cause; Love your fellow man; Live a good life ». Il n’en fallait pas plus pour m’inspirer une réflexion intérieure et me donner l’envie de parcourir les allées de ce bel endroit où la quiétude régnait en maitre. Je ne sais pas si ce lieu est parfois envahi par les visiteurs mais tout était paisible et calme ce jour de juillet 2011. 

En cette fin de matinée où le soleil paressait à l’abri des nuages, la température était fraîche comme souvent à cette époque de l’année à proximité de San Francisco. La lumière était douce et les couleurs légèrement estompées conférait à l’endroit un sentiment empreint de nostalgie. Quel bonheur de parcourir un domaine avec l’impression qu’il vous appartient. Nous avions fait fortune avec l’or tant convoité du lointain ouest et après une vie bien remplie nous étions venus nous établir ici…

Dans les allées personne ne venait interrompre les lignes de perspectives et pas un bruit ou presque ne perturbait la tranquillité du lieu, hormis parfois un éclat de rire enfantin. Nous avions peu de temps car l’endroit ferme ses portes aux visiteurs en début d’après midi, je viens de vérifier, c'est à 15h30. Il fallait donc se presser. Dommage, j’aurais aimé prolonger ce moment, peut-être boire un thé et gouter une pâtisserie dans le petit « Café ». Voilà, c’est dit nous devrons y retourner…

Nous avons donc commencé par la visite de la maison. J’ai aimé la vue sur les jardins à travers les larges et hautes fenêtres des salons, la bibliothèque immense regorgeant de volumes anciens, les couleurs d’un vase de chine, les magnifiques bouquets de fleurs, les boiseries sombres et la salle de bal vert amande rehaussée d’or, au parquet ciré prêt à vous accueillir pour une valse d’un autre temps.

Ensuite nous avons parcouru le parc, avec sa multitudes d’essences variées, son allée d’oliviers, ses perspectives invitant à la promenade, ses bassins entourés d’une profusion de fleurs orangées, sa piscine et ses citronniers, ses massifs multicolores et enfin sa roseraie où s’épanouissaient des dizaines de variétés différentes aux parfums subtils.

Puis enfin notre dernière étape fut la boutique, charmante, remplie d’une foule de choses plus ou moins inutiles qui vous font toutes forcément envie. Alors, vous passez de longues minutes entre les tables, les présentoirs et les armoires et vous vous demandez quel petit rien pourrait vous tenter sans pour autant vous encombrer… Je ne me souviens plus quatre ans plus tard, si nous avons succombé, mais je me rappelle avoir aimé cet endroit. C’est ici que s’achève notre promenade dans ce beau domaine où il fait bon venir se plonger dans un autre temps.

By S. 



❧ LAISSE UN COMMENTAIRE, UNE SUGGESTION, UN MESSAGE, UNE QUESTION OU UN MOT DE BONNE HUMEUR ❧

Poster un commentaire

0
  • Il n’y a pas encore de commentaires. Sois le premier !

Parrainage Booking : jusqu’à 150 euros de réduction

Hello ! Reçois une réduction de 15 euros sur ta prochaine réservation sur Booking.com ! Pour en bénéficier, il te suffit de suivre ce lien. Un grand merci !

Nous sommes aussi sur les réseaux sociaux Suivez-nous !

Se connecter ou S'inscrire