Maison à Cusco Maison à Cusco (Alpa-K)

Le Cusco Colonial

Véritable bijou architectural, le centre colonial de Cusco est l’un des meilleurs ambassadeurs touristiques du Pérou. Une ossature presque bipolaire, fruit de deux cultures aux cachets totalement différents et offrant pourtant un contraste sans précédent, superbe : le style Inca aux grandes pierres de granit conçu pour traverser le temps et les voutes et rondeurs espagnoles exprimant la religiosité de l’époque. L’ambivalence est certaine, l’antagonisme le maître d’œuvre de celle qui est devenue au fil des âges l’une des villes les plus visités au monde.

De conquête en conquêtes

Situé en plein cœur des Andes, à 3400 mètres d’altitude, le bourg a prit de l’ampleur dès le XVe siècle pour se convertir en cité impériale puis capitale de l’empire Inca mené par Pachacutec. Véritable centre urbain, Cusco est déjà très bien organisé à l’époque. Les édifices religieux et administratifs y sont entourés par les résidences des familles royales - la cité étant réservée à la noblesse - et les techniques de constructions uniques, antisismiques, considérées aujourd’hui encore comme exceptionnelles.

Vue sur CuscoVue sur Cusco: La cité fusion

Au XVIe siècle, les conquistadors espagnols sont venus raser la ville (et décimer ses habitants), en gardant cependant la structure urbaine initiale pour construire par dessus églises, monastères et grandes demeures. Ils lui dessinèrent ainsi une silhouette coloniale singulière, témoin d’un passé à double tempo.

Un épicentre touristique

Aujourd’hui, Cusco rayonne plus que jamais à travers le monde. On pourrait croire à ce titre que les Incas avaient un don de perception extra sensorielle, Cusco ou « Qosqo » en quechua signifiant « nombril du monde ». La ville est le point d’accès privilégié pour rejoindre l’une de sept nouvelles merveilles du monde, l’auguste Machu Picchu, autant dire qu’elle est excessivement touristique. Pourtant et indubitablement en raison des vestiges de son passé, le constat est bien là : se balader dans le centre colonial est un véritable bonheur. Places ombragées, ruelles pavées, casonas, musées et autres bâtiments blanchis à chaux, autant d’atouts qui élèvent la visite au rang des découvertes inoubliables.

La plaza de armas est magnifique, disposant en son centre d’un ushnu (borne de pierre), repère des astronomes de l’époque Inca pour observer les mouvements du soleil. C’est aussi sur cette place que se sont déroulés les évènements les plus dramatiques de la conquête espagnole, notamment l’exécution de Tupac Amaru, le dernier Inca légitime.

ChinceroCinchero

Bordant la place, l’imposante cathédrale en pierre andine rouge foncée est considérée comme « le temple des conquistadors » par excellence. Œuvre splendide à l’architecture baroque, elle est pourtant le symbole cruel de l’écrasement d’une culture ancestrale par les colons, ses fondations étant sur l’emplacement même du palais de l’Inca Viracocha.

Le quartier le plus typique du Cusco colonial est certainement celui de San Blas avec ses maisons aux toits de tuiles et son église qui abrite une superbe chaire de bois sculpté, véritable merveille de l’art colonial.

L’UNESCO a proclamé la capitale historique de l’Amérique latine comme patrimoine culturel de l ‘humanité et tout le monde pourra s’accorder sur le sujet : le Cusco colonial est un authentique musée à ciel ouvert.  

Partir à Cusco

* L'agence ALPA-K - Agence de voyage francophone au Pérou pourra vous guider et préparer au mieux votre voyage.



❧ LAISSE UN COMMENTAIRE, UNE SUGGESTION, UN MESSAGE, UNE QUESTION OU UN MOT DE BONNE HUMEUR ❧

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Parrainage Booking : jusqu’à 150 euros de réduction

Hello ! Reçois une réduction de 15 euros sur ta prochaine réservation sur Booking.com ! Pour en bénéficier, il te suffit de suivre ce lien. Un grand merci !

Se connecter ou S'inscrire