Tokyo Tokyo (Jen On The Road)

Bienvenue en terre nippone !

Cela fait de nombreuses années que je rêvais d’aller au Japon ; a vrai dire tout a commencé au collège avec les mangas. Comme beaucoup de monde, je pense. Ca a été une révélation ! Je suis devenue curieuse sur ce pays dont je ne connaissais absolument rien. J’ai été surprise par bien des manières mais c’est à ce moment précis qu’a commencé mon amour pour le pays du soleil levant.

Pourquoi ce pays ? Me demanderez-vous

Je ne pourrais pas vous donner une réponse satisfaisante car elle ne s’explique pas. C’est pour cela qu’au lieu de vous dire pourquoi je vais plutôt vous le montrer en vous emmenant avec moi dans mes souvenirs. Je suis partie en Avril 2012, je sais ça commence à dater mais ce voyage est resté ancré en moi.

On a pris l’avion depuis Londres car le trajet était direct, le seul petit bémol a été de passé la nuit à l’aéroport ! Bref, après 12h de vol l’avion avait enfin atterri et l’excitation était à son comble. Une fois les affaires déposés à l’auberge de jeunesse « Asakusa Smile » et malgré notre fatigue (c’était comme si la journée recommençait) on a décidé de visiter le quartier Ueno pour son zoo et ses musées. Je crois que l’on c’était surestimé car on avait l’impression de marcher comme des zombies. La fatigue de la nuit blanche nous avait rattrapés, on n’avait pas pu finir les musées.

01

02

03

Après une bonne nuit de sommeil, nous étions d’attaques pour arpenter les rues tokyoïtes ! Le métro est assez simple, il faut simplement acheter une « carte suica » (vous verrez elle est toute mignonne avec un pingouin dessus !). Elle coûte 20€ à l’achat puis vous pouvez mettre le montant que vous souhaitez.

Tokyo comporte de nombreux quartiers (et oui c’est immense !) et malgré le fait que ce soit une grosse ville (je n’en suis pas fana) j’ai adoré l’ambiance qu’elle dégage.

Carte Suica

A Shibuya (quartier connu pour son agitation et son croisement) j’ai enfin pu voir la statue d’Hachi ! Elle se trouve juste à la sortie du métro, de toute façon vous ne pouvez pas la rater car c’est le point de rendez-vous de tous les jeunes ! De plus étant fan de l’institution Starbuck je suis, bien évidemment, allée à celui avec la vue sur ce fameux croisement. C’est vraiment impressionnant en heure de pointe !

05

06

07

08

Ce qu’il ne faut pas rater à Shibuya c’est les purikuras (surtout pour les filles !), ceux sont des machines pour faire des photos où l’on peut changer de pose à chaque fois et à la fin rajouté des émoticônes. Et les karaokés (une institution dans ce pays !), pour ceux qui aiment la musique japonaise on y passe un bon moment.

09

10

J’ai beaucoup aimé le quartier Asakusa avec le temple « Senso-ji », il est vraiment somptueux et sa ruelle marchande (une multitude de petits stands à souvenirs) plutôt typique.

11

12

13

Le quartier Otemachi est parfait pour souffler un peu au niveau de l’agitation de la métropole. On y trouve le palais impérial et ses jardins. J’ai adoré voir les cerisiers en fleurs, c’est un très beau spectacle.

14

15

16

17

Les grandes roues et moi c’est une grande histoire d’amour (ne me demandez pas pourquoi !). C’est donc tout naturellement que je suis allée à Odaiba où se trouve sois disant la grande roue la plus grande du monde ! Je ne sais pas si c’est vrai mais en tout cas il y a une belle vue sur la baie de Tokyo et ses imposants buildings.

18

19

Après plusieurs jours on a laissé Tokyo derrière nous pour rejoindre Nagoya afin de retrouver une amie qui y fait ses études. Nagoya reste une ville calme sans grand intérêt mis à part son beau château !

20

21

On c’est dirigé vers Kyoto, l’ancienne capitale… Et bien j’en ai pris plein les yeux ! Je n’ai pu malheureusement y rester qu’une journée car après je devais rentrer en France pour passer mon BTS (mais ça c’est une autre histoire). J’ai adoré ses petites ruelles bucoliques et bien entendu le « Kinkakuji » (Pavillon d’or). Il est, certes, très touristique mais tellement imposant !

22

23

24

En dehors de cette grosse claque culturelle et d’un dépaysement total, j’ai réellement été touché par la gentillesse de son peuple. Ils sont adorables et prêt à tout pour vous aider même à rater leur métro et arriver en retard au boulot. Même si vous ne parlez pas japonais ils essaieront de se faire comprendre. Ne serait ce que leur dire merci en japonais et ils en seront ravis.

On dit que le voyage est avant tout une aventure humaine, que sans rencontre il n’y a pas de voyage ; et bien je suis tout à fait d’accord.

La rencontre la plus touchante lors de ce voyage a été une petite mamie japonaise. Elle s’était gentiment proposé pour nous prendre en photo. On l’a remercié en japonais et elle a été surprise. On a commencé a discuter avec elle et on c’est vite rendu compte qu’elle adorait la France et la Provence. Pour avoir passé du temps avec elle, cette dame nous a remercier en nous donnant une adresse de restaurant non connu des touristes avec une vue

panoramique. C’est vraiment dommage qu’on n’ait pas pu garder contact (elle n’a pas internet), mais ce qui est sur c’est qu’elle restera gravé dans mes souvenirs.

Mon récit touche à sa fin, cela a été 10 jours de pur bonheur qui n’était pas prévu. En tout cas ce n’était bel et bien qu’un au revoir car depuis j’y suis déjà retourné et je compte repartir en 2018 pour un WHV.

Vous l’aurez compris, cela reste une de mes destinations coup de cœur.

Partez à la découverte de ce mystérieux pays !

Jen On The Road

25



❧ LAISSE UN COMMENTAIRE, UNE SUGGESTION, UN MESSAGE, UNE QUESTION OU UN MOT DE BONNE HUMEUR ❧

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Parrainage Booking : jusqu’à 150 euros de réduction

Hello ! Reçois une réduction de 15 euros sur ta prochaine réservation sur Booking.com ! Pour en bénéficier, il te suffit de suivre ce lien. Un grand merci !

Se connecter ou S'inscrire