Basilica San Giorgio Maggiore Basilica San Giorgio Maggiore (S. Thoumsin)

Venise toute en nuances

La précieuse cité s'esquisse dans le lointain. Je l'ai aperçue d'en haut, comme posée sur les nuages. Nous avons décidé d'emprunter un bateau taxi depuis l'aéroport Marco Polo et de découvrir Venise par la voie des eaux.

L'idée est excellente et je vous la recommande! La vedette file à vive allure dans le chenal délimité par de lourds mats de bois et trace une ligne bordée d'écume, qui vient se perdre dans la route mouvante. Quand se dévoilera-t-elle enfin? A l'avant, les nuages gris se diluent dans l'eau verte comme un mélange d'aquarelle et la ligne d'horizon se fond entre ciel et mer. Et puis soudain, surgi comme un mirage, un trait pastel aux tons délicats de pêche et d'abricot, s'étire et se précise. La cité émerge des eaux, se colore et prend vie.

Le bateau ralentit et nous pénétrons dans le Grand Canal. Il n'y a pas de doute, je le connais déjà, je l'ai vu si souvent. Pourtant, je découvre pour la première fois les couleurs sous la pale lumière d'une fin de journée pluvieuse de printemps. Les teintes sont douces et estompées. Chaque demeure décline des nuances d'ocre, de brique, de roses d'autrefois, de chair et de beige, soulignées par le contour blanc des fenêtres. Les façades des palais sont délicatement ciselées, souvent fanées par l'outrage des ans, posées comme par miracle sur ces eaux d'un vert si particulier, mélange d'aigue-marine, d'amazonite et d'un soupçon d'émeraude. Déjà quelques lumières viennent s'y plonger pour contempler leur reflet. Le long du canal et des ruelles aquatiques dansent de jolies embarcations de bois et des gondoles sombres et profilées.

Nous virons à gauche dans un étroit chenal, le Rio di San Vidal et notre embarcation accoste aux pieds d'une place pavée, longée à droite par un jardin mystérieux, abrité des regards par un mur de pierre. Nous empruntons un petit pont bordé de jolies arabesques en fer forgé et pénétrons dans une minuscule et sombre venelle qui nous mène à une large porte de bois sculptée. Nous poussons le lourd bâtant et nous découvrons la cour du Palazzo Giustinian qui abritera nos nuits. L'accueil y est aimable, les chambres sont sobres et spacieuses pour une famille de quatre personnes et il est idéalement situé dans le quartier San Marco pour découvrir Venise.

Il est environ dix-huit heures lorsque nous partons à la conquête de la cité. Sous une fine pluie d'avril, nous nous dirigeons vers le Ponte Dell' Accademia qui enjambe le Grand Canal. De part et d'autre du pont, accrochés aux balustrades ajourées, mille promesses d'amour se pressent en grappes serrées qui dominent l'effervescence du canal et contemplent le magnifique point de vue vers la Basilica di Santa Maria della Salute comme pour renforcer un serment éternel.

Puis perdus dans la foule nous cheminons par d'étroites rues, franchissons des ponts miniatures, traversons des canaux où glissent des gondoles silencieuses, chargées de touristes émerveillés. Par endroit les façades se touchent presque et c'est à peine si l'on peut progresser. L'atmosphère de Venise nous gagne, mystérieuse un peu étrange, sombre et oppressante parfois, sans doute hantée par l'âme des voyageurs des siècles passés. Tout à coup, comme une bouffée d'air pur, l'horizon s'élargit, l'espace devient démesuré et contraste avec le dédale de ruelles dont nous émergeons. Nous pénétrons dans une galerie ourlée d'arcades et devant nous s'étend la Piazza San Marco.

La pluie a chassé la foule et seuls quelques intrépides traversent la place qui est presque déserte. Les chaises abandonnées du café Florian ont déjà les pieds dans l'eau. La couleur gris bleutée, un peu nostalgique du crépuscule est réchauffée par des touches lumineuses orangées sous les arcades du premier étage et aux fenêtres de la Basilica di San Marco et du Palazzo Ducale. L'eau qui a envahi presque tout l'espace reflète les façades et une double place scintillante s'offre à nous. La magie opère, le spectacle est vraiment magnifique. Nous traversons la place les pieds dans l'eau, croisons le lion ailé pour gagner le quai à l'embouchure Est du Grand Canal et contempler la Basilica San Giorgio Maggiore au loin, déjà parée d'orange sur fond nuancé de bleus.

Ce soir-là, au hasard de nos pérégrinations, après avoir délaissé les rues les plus encombrées de touristes, nous découvrons un restaurant qui attire notre œil et dont la carte nous fascine par quelques promesses gourmandes... Nous ne devions pas être déçus et nous vous recommandons cette étape au nom d' Osteria Oliva Nera, Castello 3417. L'accueil est charmant, plein d'humour et s'adapte à la langue du visiteur pour vous faire découvrir des spécialités Vénitiennes vraiment délicieuses.

Ainsi s'acheva notre première soirée. Lors de cette escapade de cinq jours qui nous a menée à travers les différents quartiers de Venise, nous avons aimé nous balader tôt le matin dans les rues encore presque désertes aux alentours du Campo Santo Stefano. A l'angle de la Calle Botteghe Dorsoduro et de la Calle Frati Dorsoduro, dans un petit bar de quartier, nous avions pour habitude de commencer nos journées par un petit déjeuner pendant lequel nous goûtions toutes sortes de pâtisseries et de mini sandwichs délicieux accompagnés de cappuccino mousseux.

En lieu et place d'une onéreuse et courte promenade en gondole, nous avons particulièrement apprécié la balade en barque de bois organisée par notre hôtel, pour quatre personnes, qui nous a fait découvrir pendant un peu plus d'une heure un dédale de minuscules canaux, le chantier naval où sont bâties les gondoles et admirer la ville sous un autre angle. Nous avons aimé déguster un Spritz à l'heure de l'apéritif tout en réfléchissant à nos prochains itinéraires ainsi que découvrir les couleurs et les senteurs du marché du Rialto.

Il y a encore tant à raconter et à découvrir, mais je vous laisse à la magie de Venise sur ces quelques impressions et vous propose pour plus tard une promenade d'îles en îles mais ceci est une autre histoire...

By S.



❧ LAISSE UN COMMENTAIRE, UNE SUGGESTION, UN MESSAGE, UNE QUESTION OU UN MOT DE BONNE HUMEUR ❧

Poster un commentaire

0
  • Il n’y a pas encore de commentaires. Sois le premier !

Parrainage Booking : jusqu’à 150 euros de réduction

Hello ! Reçois une réduction de 15 euros sur ta prochaine réservation sur Booking.com ! Pour en bénéficier, il te suffit de suivre ce lien. Un grand merci !

Nous sommes aussi sur les réseaux sociaux Suivez-nous !

Se connecter ou S'inscrire