Empire State through Manhattan Bridge S. Thoumsin Empire State through Manhattan Bridge

New York en 3D

C’est en 2006 que je me suis envolée pour la première fois vers New York. Après une longue file d’attente à l’émigration pour obtenir sur mon passeport le précieux sésame « NYC Admitted », j’étais enfin dans le taxi jaune qui m’emmenait de l’aéroport JFK vers « Big Apple », quand soudain au loin j’avais aperçu la ligne estompée des buildings de Manhattan.

Voilà, j’y étais presque, je reconnaissais déjà la célèbre « skyline » new-yorkaise, j’allais enfin découvrir le coeur haletant de la ville qui ne dort jamais. Quand nous avions enfin franchi l’East River et pénétré sur la célèbre ile, j’avais eu l’impression d’avoir été propulsée au cinéma ou à travers le petit écran.

Je connaissais New-York grace aux photos du passé et du présent diffusées par les reportages et les médias, les créations du 7ème art et les incontournables séries télévisées. Mais pour la première fois les images sans relief prenaient vie et s’animaient en trois dimensions. Les lignes et les perspectives occupaient l’espace très loin dans le ciel et je me trouvais au centre de l’action.

En cette fin de dimanche de mai le ciel était gris, il avait plu. Pour la première fois je foulais les trottoirs aux larges dalles carrées et je vivais mes premières sensations new-yorkaises. Il était étrange de se trouver là, c’étai presque irréel, j’avais l’impressions de flotter. La fatigue d’une journée sans fin se faisait sentir. Il était déjà très tard de l’autre côté de l’Atlantique. Sur les trottoirs de loin en loin, je pouvais voir ces minuscules et caractéristiques échoppes mobiles qui vendaient des hot-dogs. Par endroit des nuages de vapeurs s’échappaient des plaques métalliques au sol et de temps en temps des odeurs de cuisine assez persistantes venaient chatouiller mes narines.

J’avais déposé ma valise à l’hôtel sur la 45ème rue non loin de Times Square et maintenant nous approchions du célèbre carrefour. La foule était dense et occupait tout l’espace. Il était difficile de progresser. De toute part des enseignes lumineuses fluo et acidulées inondaient les façades, les affiches des théâtres de Broadway et les magasins. C’était une véritable orgie de couleurs et de lumière.

Nous avions ensuite descendu Broadway vers le sud pour nous diriger vers le célèbre Empire State Building. Nous l’avions finalement admiré depuis le sol car une foule compacte se pressait et formait une longue file qui partait à la conquête du mythique building art déco, érigé dans les années 30, et que seul King Kong avait gravi.  Il était à cette époque le plus haut gratte ciel de New-York avec ses 381 mètres et ses 102 étages.

Ensuite, notre balade nous avait mené jusqu’au Flatiron. Sa forme caractéristique est due au croisement à cet endroit de la 5ème avenue avec Broadway qui est la seule avenue de New York ne respectant pas le plan d'alignement avec croisements à angles droits des autres artères. En conséquence, il a fallu construire un immeuble en pointe à l'intersection. 

Je ne me souviens plus où nous avions diné ce premier soir mais nous n’avions pas tardé à regagner nos chambres pour nous reposer. Depuis la fenêtre, je pouvais voir les lumières de la ville qui ne dort jamais, de minuscules taxis jaunes qui se hâtaient vers des lieux mystérieux. Je pense que c’était la première fois que je dormais si haut…

By S.

Mes bonnes adresses

* Une bonne table: Del Frisco's
* Se loger: Hudson Hotel

New York en 3D: Découverte de Big Apple et de Manhattan en photos

❧ LAISSE UN COMMENTAIRE, UNE SUGGESTION, UN MESSAGE, UNE QUESTION OU UN MOT DE BONNE HUMEUR ❧

Poster un commentaire

0
  • Il n’y a pas encore de commentaires. Sois le premier !

Parrainage Booking : jusqu’à 150 euros de réduction

Hello ! Reçois une réduction de 15 euros sur ta prochaine réservation sur Booking.com ! Pour en bénéficier, il te suffit de suivre ce lien. Un grand merci !

Nous sommes aussi sur les réseaux sociaux Suivez-nous !

Se connecter ou S'inscrire